Château de Plessis-de-Roye

***Protestantisme

A plusieurs reprises, Condé appuie fermement les protestants de Roye, où il réside occasionnellement, notamment en 1565 où il ordonne à Jacques d’Humières, gouverneur de cette ville, de laisser ces derniers exercer leur culte sur ses terres, hors de la ville, et sur celles du seigneur de Cany, qui lui est affidé. En juillet 1567, excédé par le mépris qu’Antoine de Bertin affiche vis-à-vis de ses consignes, Condé le convoque en son château du Plessis-les-Roye, afin de le ramener à plus de circonspection. source

Lire l’historique complet issu du livre de Philippe Seydoux « Châteaux et gentilhommières des payse de l’Oise - Tome II. Valois »

Dans la même rubrique

16 mai 2016

Carrière madame

Position française
Distance de la première ligne allemande : 1,8 km

8 juillet 2015

Une ferme pendant la guerre : Canny

Cette ferme est située à 2 km de la première ligne allemande.
Elle était fortifiée et traversée de tranchées françaises.
Histocache
Saviez-vous que cet endroit était habité au moyen-âge ? Demandez à l’agriculteur de vous montrer la (...)