Le château


Accueil > Compiègne > Le château

Par idp en juin 2017

Grande guerre : le général Philippe Pétain à la tête du Grand Quartier Général.

Le GQG

Le Général Nivelle transfère le siège de GQG de Beauvais en Picardie à Compiègne le 4 avril. À ce stade, le personnel de GQG compte 450 agents et 800 membres enrôlés. Cependant, l’échec de l’offensive Nivelle d’avril 1917 entraîne sa chute et son remplacement par le général Philippe Pétain le 17 mai. Pétain a élargi les activités de GQG, créant une nouvelle section pour les relations avec les autorités civiles et un Bureau de l’aéronautique, de la télégraphie et de l’aviation. Il réforme ensuite le Deuxième Bureau, en y intégrant la nouvelle section pour les relations avec les autorités civiles et une nouvelle responsabilité pour la cryptographie. Un changement mineur en février 1918 voit l’expansion du Troisième Bureau, qui obtient la télégraphie et la liaison du Bureau de l’aéronautique et de la cryptographie auprès du Bureau des services spéciaux. En mars, le Bureau de l’aéronautique prend le contrôle des questions antiaériennes et des services médicaux de l’armée sous leur propre Bureau des services de santé. Cette organisation dure jusqu’à l’armistice avec l’Allemagne en 1918.

Source : Wikipedia

Bombardement

À 19 heures, le 16 février 1918, les bureaux du Troisième Bureau de la rue Algers à Compiègne ont été frappés par une bombe d’un escadron de trois bombardiers allemands. Des dégâts graves ont été causés au bâtiment et deux officiers ont été tués, le commandant Mathis et le capitaine Mallet. Les officiers morts ont été enterrés à l’église Saint-Jacques à Compiègne. Quatorze officiers supplémentaires ont été blessés par le volant de verre, dont deux ont été hospitalisés.

Source : Wikipedia